Comment investir dans l’immobilier tout en réduisant ses impôts

Investir dans l’immobilier est une manière efficace d’épargner et de se construire un patrimoine. Mais saviez-vous qu’il est également possible de réduire vos impôts grâce à cet investissement ? Voici quelques astuces pour profiter des avantages fiscaux liés à l’investissement immobilier.

1. Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel est un dispositif gouvernemental qui vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu en contrepartie d’un investissement locatif. Pour en profiter, vous devez acheter un logement neuf ou en état futur d’achèvement (VEFA) et vous engager à le louer pendant une durée minimale de 6 ans.

L’avantage fiscal accordé dépend de la durée pendant laquelle vous louez le bien : 12% du prix d’achat pour une location de 6 ans, 18% pour une location de 9 ans et jusqu’à 21% pour une location de 12 ans. Le montant maximal de la réduction d’impôt est plafonné à 63.000€, soit environ 5.250€ par an.

2. Le statut LMNP / LMP

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) ou Loueur en Meublé Professionnel (LMP) permet également de bénéficier d’avantages fiscaux. Pour cela, vous devez acheter un bien immobilier (appartement, studio, résidence étudiante, etc.) que vous louez meublé.

Le principal avantage de ce statut est la possibilité de déduire les charges liées à l’investissement (amortissement du bien, frais de notaire, intérêts d’emprunt, travaux…) de vos revenus locatifs. Ainsi, vos revenus locatifs sont moins taxés et votre bénéfice net augmente.

Pour être considéré comme Loueur en Meublé Professionnel, il faut remplir certaines conditions : percevoir plus de 23.000€ de recettes locatives par an et que ces recettes représentent au moins 50% des revenus professionnels du foyer fiscal.

3. Le dispositif Malraux

Le dispositif Malraux vise à encourager la rénovation et la préservation du patrimoine immobilier ancien. Il s’adresse aux investisseurs qui achètent un bien immobilier dans un secteur sauvegardé ou une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP).

Pour bénéficier des avantages fiscaux liés à ce dispositif, vous devez vous engager à réaliser des travaux de restauration sur le totalité du bien et à le louer pendant une durée minimale de 9 ans.

La réduction d’impôt accordée dépend du montant des travaux réalisés : elle est égale à 22% ou 30% des dépenses engagées, selon la localisation du bien et le type de travaux. Le montant maximal de la réduction d’impôt est plafonné à 100.000€ par an.

4. Le déficit foncier

Le déficit foncier est une option intéressante pour les investisseurs qui achètent un bien immobilier ancien nécessitant des travaux de rénovation. En effet, les dépenses liées aux travaux (entretien, réparation, amélioration…) peuvent être déduites des revenus fonciers.

Si ces dépenses sont supérieures aux revenus fonciers perçus, il en résulte un déficit foncier qui vient diminuer votre revenu global imposable, dans la limite de 10.700€ par an. Ainsi, vous payez moins d’impôts sur le revenu et réalisez des économies.

Il est important de noter que le déficit foncier ne peut pas être cumulé avec certains dispositifs fiscaux (Pinel, Malraux…), mais peut être reporté sur les années suivantes si nécessaire.

5. L’investissement en SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont des sociétés qui investissent dans l’immobilier locatif (bureaux, commerces, logements…). En achetant des parts de SCPI, vous pouvez bénéficier des avantages fiscaux liés à l’immobilier sans avoir à gérer directement les biens.

Selon le type de SCPI, vous pouvez profiter des dispositifs Pinel, Malraux ou du déficit foncier, par exemple. Les revenus perçus sont également soumis au régime fiscal des revenus fonciers ou des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), ce qui vous permet de bénéficier des avantages fiscaux associés.

En résumé, investir dans l’immobilier peut être une excellente manière de réduire vos impôts tout en vous constituant un patrimoine. En choisissant les dispositifs fiscaux adaptés à votre situation et en respectant les conditions d’éligibilité, vous pourrez optimiser votre investissement et réaliser des économies importantes.